Nouvelle tête, nouvelle vie

J’ai au bas mot quatre articles démesurément longs en cours d’écriture, au point que je n’ai absolument pas avancé dans mes TFGA.
Je suis à ce stade où j’ai tellement de choses dans la tête que j’ai du mal à les coucher sur le papier. On m’aurait dit au Nouvel An qu’en deux mois, j’aurais réussi à rendre ma vie si compliquée, je ne l’aurais pas cru. J’ai le chic pour me mettre dans des situations nulles.
Ça finira par me passer ; en attendant, mes articles prennent du retard et je n’aime pas beaucoup ça !

Du coup, je profite d’une occasion que j’attendais depuis un moment pour pondre un nouvel article court, qui sera, en plus, ma #MoissonDePrintemps du jour.
Depuis la refonte de mon site, je suis en recherche d’une image qui corresponde à l’esprit du lieu pour mettre en image de fond de menu. J’avais donc innocemment posé la question sur Twitter : « Vous auriez une idée d’une image qui me représente ? »
Après quelques propositions (beaucoup d’entre elles étant liées à Daria, à cause de mon fameux avatar), c’est finalement celle de Ragator qui gagne la palme : Arkady, de Michael Whelan. De par sa composition, sa clarté, son thème et le personnage qui a l’air de se demander ce qu’elle fait là, tout me parle. En plus, c’est la couverture de Fondation, d’Isaac Asimov, et ça reste aussi bien dans mes centres d’intérêts. Bref, c’était parfait, à un détail près : je n’avais pas les droits de l’image, et je n’avais certainement pas assez d’argent pour me les payer.

Du coup, je me suis dit « tant pis, je le garde en placeholder, juste le temps de me faire mon propre fond ». Et depuis, à chaque fois que j’allais sur mon site, ça me brûlait les yeux. Ça ne me plaisait pas bien d’avoir « ma page à moi » représentée par un dessin « pas à moi du tout. » J’ai essayé de me faire mon propre dessin, mais à chaque fois, c’était un échec.
Et puis, il y a de cela un mois et quelques, le sujet est venu sur le tapis avec Elliott.

Elliott, c’est le graphiste de la Triiiniteam. C’est aussi un excellent graphiste tout court, et en plus de ça, il fait de la musique qui déchire. Je l’ai d’abord connu grâce à son groupe feu Sceanereel, puis au détour d’un repas végé durant lequel on a parlé jeux vidéo pendant une heure (et c’était bien). Avec le temps, j’ai découvert qu’en fait, Elliott, c’était un peu mon « ça », mon alter-ego maléfique avec qui on n’est jamais d’accord (mais finalement au bout du compte si, il faut juste qu’on débatte longtemps pour qu’on s’en rende compte).

Je lui ai parlé de mes idées, ça l’a emballé, et il a pondu un croquis qui allait au-delà de ce que j’avais imaginé. On en a beaucoup parlé, Avec pas moins de quatre références culturelles (ne cherchez pas, vous ne les trouverez pas toutes, elles sont très bien cachées, c’est plus de la private joke à moi-même qu’autre chose), des couleurs vibrantes, et même une diagonale visage-Poui subtile mais ô combien réjouissante, l’illustration est désormais terminée. Et elle parfaite.

illustration_Lia_404_Colo_Final_Compressed

Sur son profil Behance, Elliott a même posté une animation du step-by-step. Et il y en a eu plein, des étapes !

Voilà donc, pour aujourd’hui, mon petit rayon de soleil : un look enfin « à moi » pour ce site. Ça me permet de relativiser l’absence de nouveaux articles ces derniers temps. Maintenant, je vais m’atteler petit à petit à remplir les catégories encore « en chantier » : la couture, les dessins… Il y a encore du travail avant que je puisse considérer les travaux terminés ! J’aurai sans doute moult à vous raconter. Affaire à suivre…

Published byLia

Hobbite berserk à la plume acérée, aubergiste itinérante, éleveuse de peluches, geekàlunettes, mélomane, linguisticomane et psychocentrée : tant de centres d'intérêts, si peu de temps.

No Comments

Post a Comment

5 + 2 =