#LiaEnScandinavie, interlude 1 : Catching the Transmission

Etant donné que le rythme de parution devient difficilement soutenable, notamment à cause de certains aléas de la vie qui me privent parfois du temps d’écriture que j’avais prévu, j’ai pris la décision de m’octroyer deux interludes dans la rédaction de ces carnets de voyage.

Pour autant, je ne vous laisserai pas sans lecture ! Je vous propose donc de partager ce que j’ai écrit durant le voyage.

Hier, je parlais de « gueule de bois Falunesque ». Pour aider à la digérer, je vous poste aujourd’hui le texte que j’ai écrit sur la machine à écrire de notre hôte de couchsurfing, S. Il m’a par la suite envoyé un message pour lui dire qu’elle lui avait beaucoup plu, lui avait fait penser à 1984 (après tout, je n’écris que de l’anticipation en ce moment, alors c’est un plutôt beau compliment…), et m’a proposé le titre « Catching the Transmission », librement traduit en « Intercepter la transmission ».

Vous trouverez donc ici la version originale, restée intouchée. (Je n’ai corrigé que les fautes d’orthographe.)
Et pour les non-anglophones, ici, la version traduite (avec quelques retouches ici et là.)

Bonne lecture, merci beaucoup d’être au rendez-vous à chaque chapitre, et à demain pour le chapitre 10 !

Published byLia

Hobbite berserk à la plume acérée, aubergiste itinérante, éleveuse de peluches, geekàlunettes, mélomane, linguisticomane et psychocentrée : tant de centres d'intérêts, si peu de temps.

No Comments

Post a Comment

3 + 7 =